Kinolu

KINOLU : Thor

Entre Shakespeare et western classique.

Contextualisation

Couverture du comic Journey into Mystery #83Avant de s'intéresser au film en lui-même, faisons un tour du côté du réalisateur. Réalisateur et acteur, Kenneth Branagh est principalement connu pour ses rôles dans Harry Potter et la chambre des secrets (Gilderoy Lockart) ou dans Le Crime de l'Orient-Express, film qu'il réalise et où il incarne le personnage principal : Hercule Poirot. En terme de réalisation, on le voit principalement à l'œuvre dans du cinéma classique (Henri V) ainsi que dans diverses scènes de théâtre de sa propre troupe, la Renaissance Theatre Company.

Revenons au sujet principal. Thor, dieu du tonnerre, est un super-héros créé par Marvel en 1962 dans le comic Journey into Mystery #83 en 1962 — comic qui sera renommé The Mighty Thor en 1966. Le personnage est directement tiré de la mythologie nordique. Adaptation au cinéma imaginé en 1990, mais refusée par la Twenieth Century Fox, qui ne comprend pas le projet, il faudra attendre 2011 et la première phase du Marvel Cinematic Universe pour voir l'apparition du héros sur grand écran.

Le casting du film, quant à lui, bien que très bon, n'est pas de tout repos. En effet, les personnages principaux Thor et Loki, ont eu tous deux droit à plusieurs considérations. Pour Thor, on a vu se succéder Brad Pitt, Channing Tatum, Daniel Craig, Tom Hiddleston et Liam Hemsworth. Et pour Loki se sont Jim Carrey et Josh Hartnett qui seront pressentis avant que le rôle soit octroyé à Tom Hiddleston. Thor, lui, sera joué par Chris Hemsworth (le frère de Liam Hemsworth). Ce duo est complété par un acteur monumental dont la filmographie se compte avec 3 chiffres : Anthony Hopkins en Odin, qui se laissent convaincre par Kenneth Branagh pour sortir de sa retraite. Du côté des femmes, on retrouvera Nathalie Portman dans le rôle de Jane Foster, qui reviendra enfin à son amour de la science-fiction avec un rôle semblable à celui qu'elle avait eu dans la prélogie Star Wars où elle incarnait Padmé Amidala.

Petite note amusante sur Chris Hemsworth : après avoir travaillé pendant plusieurs mois pour obtenir la carrure du plus puissant des Avengers, l'acteur a pris trop de muscle et a du travailler pour en perdre 2 semaines avant le tournage afin de pouvoir rentrer dans son costume.

Le film

Affiche du filmAu royaume d’Asgard, Thor est un guerrier aussi puissant qu’arrogant dont les actes téméraires déclenchent une guerre ancestrale. Banni et envoyé sur Terre, par son père Odin, il est condamné à vivre parmi les humains. Mais lorsque les forces du mal de son royaume s’apprêtent à se déchaîner sur la Terre, Thor va apprendre à se comporter en véritable héros… (Le blog de Marvelll)

On a ici droit à 3 films en 1. Tout d'abord, le premier film, à Asgard, est plus orienté comme une œuvre classique, avec une fratrie ou règne la jalousie et un roi malade qui va léguer son trône à seul l'un de ses fils. Les décors emplis d'or et de lumières astrales ne font que renforcer le coté divin du lieu. La fracture entre la Terre, les royaumes d'Asgard et de Jötunheim ne choquent pas et on sent sans problème la différence des mondes dans toutes leurs valeurs. Le deuxième film débute lorsque Thor est exilé sur Terre, royaume de Midgard, par son père Odin. On nous présente ici un film d'action, d'espionnage et d'infiltration dans lequel Thor va devoir devenir lui-même pour survivre en tant que mortel et tenter de récupérer son précieux Mjölnir. C'est au cours de cette deuxième partie que le héros fera la rencontre des trois Terriens qui deviendront des personnages majeurs de l'histoire. Enfin, pour le dernier film, on assiste à un classique du cinéma : les westerns. En effet, la comparaison entre la ville du Nouveau-Mexique et une ville de western est frappante avec son allée principale dans laquelle 2 protagonistes (Thor et Le Destructeur) finissent par se faire face pour le duel.

Fidèle à la licence, Thor ne fait pas exception à la règle et incruste un amusant caméo de Stan Lee en tant que conducteur d'un pick-up qui essaye de détacher le marteau de Thor de son rocher. Ce film est aussi la première apparition dans le MCU d'un autre Avengers en tant que membre du SHIELD : Hawkeye.

La scène post-générique nous montre, elle, le Dr Selvig (Stellan Skarsgård) rencontrant Nick Fury (Samuel L.Jackson) qui lui présente le cube cosmique, autrement appelé Tesseract. On voit dans le reflet d'une vitre que Selvif est contrôlé par Loki, que tout le monde croit mort.

Ce que l'on retient

Chris Hemsworth et Nathalie PortmanEn terme de box-office, Thor réalise des résultats convenable pour la licence. Avec un peu moins de 450 millions de dollars de recette, il se classe de justesse dans le top 10 des meilleurs box-office aux États-Unis, juste derrière Sherlock Holmes : Jeu d'ombres, de Guy RItchie. En France, le film atteindra difficilement la 29e marche du classement avec un peu plus de 1,7 millions d'entrées, loin derrière Intouchables et la deuxième partie de Harry Potter et les Reliques de la Mort.

Ainsi, ce film s'attache à différents genres : super héros, romance, histoire et d'action ! Tout cela surmonté d'une couche théâtrale indéniable. Bien que cet amoncellement de styles et d'intrigues semble bien trop gros pour être absorbé sans dégât, Kenneth Branagh s'en sort assez bien. En effet, grâce à son expérience dans de nombreux genres cinématographiques et artistiques, il arrive à nous proposer un Thor impressionnant de par sa prestance, sa carrure et sa réflexion. Le héros n'est pas, à l'instar de bons nombre de film d'action actuels, une masse de muscle à la cervelle vide, au contraire. Thor est ici un personnage réfléchi, stratégique, ingénieux, et qui évolue au cours de l'histoire pour se parfaire dans son rôle de dieu.

L'autre défi, de Marvel et de Branagh, est de pouvoir expliquer, simplement mais concrètement, les bases de la mythologie nordique au spectateur. Et c'est de nouveau un succès puisque ce dernier repart avec des bribes de connaissances sur l'arbre de la sagesse (Yggdrasil), les 9 mondes, le Bifröst, Mjölnir, Odin et autres divinités ainsi que leurs rôles...

Le seul bémol que l'on, je, peut trouver ici est le jeu est peu mou et vide de Nathalie Portman qui ne remplit pas sont rôle comme elle l'a fait dans Star Wars. Bien que fidèle à son texte, elle reste ennuyante et prévisible sans arriver à sortir des clichés du personnage qu'elle incarne.

Thor reviendra dans les salles obscures rapidement puisque qu'en 2012 sort Avengers, dans lequel il joue un rôle majeur. Le MCU, quant à lui, se poursuit avec son 5e et avant dernier épisode de sa première phase 3 mois plus tard avec Captain America : First Avenger. Il faudra attendre 2013 et Thor : Le Monde des ténèbres pour revoir Thor dans le rôle principal d'un film.


Note à part, pour profiter pleinement de la scène post-générique, je vous conseille de regarder Thor rapidement après Captain Marvel.

Sources : Wikipédia, Allociné, SensCritique, Chronique Disney, Marvel Cinéverse, Le blog de Marvelll, Le Figaro,

Ça pourrait vous intéresser