Kinolu

KINOLU : Après... La guerre atomique

« If this goes on » (titre VO)

Contextualisation

Charles NuetzelLa Seconde Guerre mondiale et ses impressionnantes avancées technologiques permettent, dans la littérature, l'émergence d'un genre peu connu à l'époque : la science-fiction post-apocalyptique. En quelques mots, ce genre dépeint la société contemporaine de l'auteur après une catastrophe ayant détruit tout ou partie de cette même société. Guerre nucléaire, crise économique, invasion extraterrestre, épidémie ou pandémie...

C'est cette idée que Charles Nuetzel souhaite présenter facilement au grand public en réunissant, en 1965, les 15 nouvelles présentant le mieux l'idée de ce genre dans le contexte économique, social et politique de l'époque. Lui-même auteur de romans et de nouvelles de science-fiction, il rassemble dans un même recueil les meilleurs ouvrages qui, selon lui, permettront au public de découvrir le genre d'une part, et d'adapter leur mode de vie pour éviter la réalisation de ces catastrophes.

Cette anthologie regroupe les plus grands auteurs du genre en allant d'Isaac ASIMOV, le père de la robotique, à Willy LEY en passant par nombre d'auteurs connus et reconnus. Willy LEY, quant à lui, est non seulement connu pour ses écrits dans le domaine de la science-fiction, mais aussi pour ses compétences en science et en recherche. Il est, non seulement, l'un des pionniers de la conquête spatiale, mais a également aidé à rendre les fusées et les vols spatiaux populaires en Allemagne et aux États-Unis. 

Le livre

Couverture de l'anthologie Après... La guerre atomique édition MaraboutCette anthologie regroupe 15 oeuvres littéraires de fiction et un article scientifique.

  • Le Test, de Richard Matheson
  • Les Assassins de la Terre, de Alfred Elton Van Vogt
  • Le Pilote, de Ib Melchior
  • Toute la misère du monde, de Isaac Asimov
  • Amis et ennemis, de Fritz Leiber
  • Le Pays de Nod, de Sherwood Springer
  • Un homme très cultivé, de George J. Frederick
  • La Question muette, de Forrest J. Ackerman
  • Homo Sapiens, de Charles Nuetzel
  • Aquella, de Donald Allen Wollheim
  • La Vague montante, de Marion Zimmer Bradley
  • Votre vie en 1977, de Willy Let
  • Presque la fin du monde, de Ray Bradury
  • En Absurdie, de Fredric Brown
  • La Guerre atomique est pour demain, de Charles Nuetzel
  • Les Plus grands noms S.F., de Forrest J. Ackerman

Toutes ces œuvres ont pour thème commun l'après-guerre, et plus principalement l'après-guerre nucléaire. Ils font ici tous l'histoire d'une Terre ayant survécu au fléau des hommes et ce qu'ils sont devenus.

Parmi ces œuvres se glisse cependant un article, écrit par Willy Ley en 1952 : Votre vie en 1977. Dans cet article, Ley met en comparaison les méthodes d'avancées scientifiques et technologique avec les idéaux de ses contemporains sur le futur de leur société. Il présente dans cet article sa vision du futur, 25 ans à l'avance.

Ce que l'on retient

Affiche du film Death RaceAu travers de ces différents récits, le lecteur est amené à se poser des questions sur sa propre existence. En effet, les histoires recueillies ici ne sont pas si éloignées de notre société qu'elles semblent l'être au premier regard. Bien que la mixité des styles d'écritures entre les différents auteurs puisse rendre l'avancement compliqué, les idées évoquées par chacun d'eux permettent au lecteur de s'ouvrir un peu plus au futur imaginé durant les 30 glorieuses et aux risques qu'une guerre nucléaire engendrerait.

Lee se retrouve également au pied du mur quand, à la vue des mondes dépeints ici, il cherche à comprendre comment des auteurs adeptes de science-fiction et parfois avant-gardiste par leur propos, ont pu autant s'éloigner de leur futur qui est aujourd'hui notre présent. Ou bien est-ce nous qui nous sommes éloignés de ce que les Hommes d'antan imaginaient et espéraient pour leur lendemain ?

On peut également voir dans cette œuvre un parallèle avec le film (sorti en 1983 par John Badham), et le livre (sorti en 1983 par David Bischoff), War Games, qui présente, lui, le risque d'une simulation de guerre nucléaire.

Légère apartée sur l'une des nouvelles, Le Pilote de Ib Melchior. Cette nouvelle a été adaptée au cinéma en 1975 par Paul Bartel avec La course à la mort de l'an 2000. Le film sera ré-adapté 33 ans plus tard  en 2008 par Paul W.S. Anderson avec Death Race.

Sources : Wikipédia, Amazon, Rakuten, Destination Armageddon, Ebay, Fallout Génération, CENTIPEDE PRESS,

Ça pourrait vous intéresser